Le père,le fils

Le père, le fils, l'homme et l'artiste

Michelle Coudé-Lord
09-04-2011 | 04h00

En pleine tournée, Roch Voisine s’aperçoit, à 48 ans, qu’il lui faut être plus sage. «Vieillir ne me dérange pas trop, au fond. Tout ce qui compte, c’est de garder la santé; mais disons que je me couche plus tôt, et que faire 2 500 km en cinq jours, on le sent plus, après 40 ans» souligne l’auteur-compositeur.

 

Tes salles sont-elles pleines ?

 

Oui, et c’est génial. On refuse du monde. À part les humoristes, au Québec, on n’est pas beaucoup à pouvoir connaître un tel succès. Je suis choyé.

 

Es-tu tanné de te faire parler de cette rumeur d’homosexualité d’il y a quelques années ?

 

J’ai réglé cela lors des dernières apparitions télé, à Tout le monde en parle. C’est tellement con. Le monde s’en fiche, au fond, à l’extérieur de notre petit milieu nombriliste du showbusiness. Personne n’a parlé de cela. C’est de la petite «guéguerre» interne, à l’intérieur de notre milieu, mais là, je crois que s’est réglé. Enfin, je l’espère.

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site