Succès et lucidité 2

Samedi, 14 mai 2011

ROCH VOISINE : SUCCÈS ET LUCIDITÉ

Photo : Serge Boisseau

Roch Voisine a lancé le deuxième volume de sa trilogie «Americana» au Québec le mois dernier. Le chanteur se produira au Centre Bell le 3 juin en plus d’être en résidence au Capitole de Québec en décembre prochain.

lametropole.com
 
Showbizz.net a rencontré celui qui collectionne les succès, mais qui reste lucide face à l’industrie du disque. Comment Roch Voisine a-t-il choisi les chansons qui figurent sur le deuxième volume d’«Americana»? «De la même façon que le premier: en fonction des oreilles qui allaient l’écouter. On en a laissées de côté parce qu’on ne pouvait pas faire un album de 30 chansons avec le premier. On a donc continué la série», répond Roch Voisine en entrevue dans un restaurant de la Grande-Allée, à Québec.

«Le deuxième a aussi été choisi en fonction du live, pour compléter la liste des chansons pour faire en spectacle. C’était une suite logique», ajoute-t-il. «Americana, par définition, c’est un mélange. Ce n’est pas juste du country. Les gens poussent beaucoup sur le country (…), mais il n’y a pas que ça. Il y a du folk. Il y a du rock des années 60», dit le chanteur. On y retrouve notamment «Take Me Home, Country Roads», une pièce de John Denver à forte saveur country, mais aussi «Take It Easy» des Eagles; le succès de Roy Orbison «Pretty Woman» et «Johnny B. Goode» de Chuck Berry. Même «Song Sung Blue» de Neil Diamond figure sur cet opus.

Sur ce nouvel album, quels sont les coups de coeur personnels de Roch Voisine? «Le travail qu’on a fait sur Heart of Gold (de Neil Young). If I Were a Carpenter, une chanson qui est moins connue ici, mais qui fait partie du répertoire folk et qui a été assez le fun à faire…. Et Take It Easy des Eagles, définitivement…», dit-il.

UNE INDUSTRIE DU DISQUE EN PLEIN CHANGEMENT

À sa première semaine de sortie au Québec, le deuxième tome d’«Americana» s’est vendu à près de 15 000 exemplaires. Le chanteur figurait alors au palmarès québécois des ventes en première position. Lorsqu’on parle de ce succès à Roch Voisine, l’artiste se fait réaliste et aborde les nouvelles réalités de l’industrie du disque. «C’est quand même le dixième de ce que l’on vendait il y a 20 ans. C’est exceptionnel pour (cette époque) par rapport à beaucoup d’autres, mais c’est catastrophique», dit-il.

Le premier volume d’«Americana» a trouvé preneur à plus de 100 000 exemplaires. Le public continue d’acheter l’album. «C’est vraiment exceptionnel», ajoute cependant Roch Voisine. «Le buzz est aussi important qu’à l’époque (…) mais il y a un dixième du rendu de ce que ça donnait alors», déplore le chanteur. Pour les artistes émergents, la Toile peut avoir du bon, mais Internet s’avère catastrophique pour les artistes bien établis, croit-il. Les gens copient évidemment les disques au lieu de les acheter.

«C’est bon pour te faire connaître, mais à cette époque, quand tu te fais connaître tu ne laisses pas tes études ou ton job», dit-il au sujet du Web. Roch Voisine souligne cette année ses 25 ans de carrière. Il est donc très bien placé pour commenter les bouleversements qui ont touché le monde de la musique. «On est en pleine crise! Je suis chanceux, béni, de pouvoir obtenir autant de succès, avec les concerts aussi», avoue-t-il. L’artiste mène également une belle carrière en Europe depuis de nombreuses années. La popularité d’«Americana» au Québec ne complique toutefois pas la carrière française du chanteur.

«On travaille des deux côtés. C’est juste que ça fait un horaire bien chargé», dit celui qui fait des allers-retours outre-Atlantique aux «deux ou trois mois». Par rapport au Québec, comment se porte l’industrie musicale dans l’Hexagone? «C’est pire! Ici, on a encore une dynamique de télévisions et de radios… En France, pas du tout… C’est pire depuis six mois ou un an. Ça va de pire en pire», réplique-t-il. Selon Roch Voisine, la situation des radios françaises est anarchique. Il n’y a pas de règles ni de formats. Tout se fait de manière «aléatoire». Dans le top-50, on peut aussi bien entendre «du rap et de l’accordéon», des chansons de styles mélangés, raconte l’artiste.

LE CENTRE BELL

Roch Voisine se produira au Centre Bell, à Montréal, le 3 juin. Ce concert a-t-il tout spécialement pour but de souligner ses 25 ans de carrière? «Ça va être un survol, un clin d’oeil. C’est la rentrée montréalaise d’Americana. Ce n’est pas un concert spécial. Ça va être spécial du fait que c’est au Centre Bell, que techniquement, il faut remplir la salle; qu’il va y avoir beaucoup de monde et qu’il y aura probablement des invités-surprises dans le cadre d’Americana», répond Roch Voisine.

«On fera quand même un survol, ce que l’on ne fait pas en tournée ou en festival avec (la série de spectacles) Americana. On va faire un clin d’oeil aux 25 ans de carrière. On va rajouter des chansons et s’amuser à faire d’anciens titres», ajoute le chanteur en nous promettant certaines pièces incontournables de son répertoire. Devant l’engouement suscité par ce spectacle, le promoteur Evenko et les Productions J ont libéré de nouveaux billets. Ces derniers seront disponibles ce samedi 14 mai à 10 h. On pourra notamment se procurer des places par téléphone au 514 790-2525 ou 1 877 668-8269 et sur Evenko.ca.

THÉÂTRE CAPITOLE, CONCERTS ET AUTRES PROJETS

En décembre, Roch Voisine sera en résidence au Théâtre Capitole de Québec. Il y offrira plusieurs représentations du 9 au 31 décembre. Il présentera son spectacle «Americana» et «une ou deux chansons de Noël» en bonus. Au moment de notre conversation, le 3 mai, la tournée «Americana» devait se poursuivre jusqu’en février 2012. «On a de la demande pour encore tout le reste de l’hiver et tout l’été en festival l’année prochaine. On reste avec Americana encore pendant une grosse année et demie», précise-t-il.

Chez nous, la date de sortie du troisième volume d’«Americana» n’est pas encore connue. Roch Voisine compte analyser davantage la réaction du public face au deuxième chapitre avant de fixer une date de lancement pour le tome III. En France, cette dernière galette a vu le jour en juin 2010. L’album «Confidences», son plus récent disque de matériel original, a été lancé chez nos cousins en décembre dernier. Sa sortie au Québec est prévue à la fin de 2012, précise l’artiste. Il compte également concocter un nouvel album anglophone original. «Ça fait huit ans que je n’en ai pas fait», lance-t-il. Il dit avoir beaucoup de chansons dans ses tiroirs en vue de ce futur disque.

Au cours des prochains mois, on verra notamment Roch Voisine dans un petit nombre de festivals. Il sera notamment à Gatineau le 4 septembre.

Source : showbizz.net

ROCH VOISINE

FACEBOOK

MY SPACE
  
  
Roch Voisine - Helene 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site