Les grands canons

Les grands canons pour réaliser des rêves

Étienne Ferron-Forget

Mardi 21 juin 2011

 Le Club de Golf Le Mirage a reçu, le 14 juin, plusieurs personnalités publiques et un bon nombre de gens d'affaires de Montréal et des environs à l'occasion de la 7e édition de la Classique de golf Rêves d'Enfants. La journée a permis d'amasser 265 000 $ pour la Fondation Rêves d'Enfants, dédiée à la réalisation de rêves de jeunes atteints d'une maladie qui menace leur vie.

L'attaquant des Penguins de Pittsburgh Maxime Talbot, ambassadeur de la Fondation, le chanteur Roch Voisine, le chroniqueur Jean Perron et l'animateur Gino Chouinard, entre autres, ont participé au tournoi, qui a été suivi d'une soirée animée par Daniel Melançon et Josée Lavigueur. Les anciens joueurs de hockey Gilbert Delorme et Yvon Lambert ont aussi été de la partie.

L'interprète Marie-Élaine Thibert, porte-parole de Rêves d'Enfants, a terminé la journée par une prestation. L'événement, un franc succès, s'est déroulé sous la présidence d'honneur d'Allen Graham et de Pierre Dion, présidents-directeurs généraux respectifs d'Air Transat et du Groupe TVA.

«Tellement magique»

Pour Daniel Melançon, c'était une façon de joindre l'utile à l'agréable, lui qui est un grand amateur de golf. Il avait également animé l'édition précédente, qui avait donné lieu à de beaux moments. «C'est tellement magique de voir la concrétisation d'un rêve! Un jeune vient nous dire c'est quoi son rêve, et de voir sa réaction lorsqu'il apprend qu'il va se réaliser, ça n'a pas de prix.» L'an dernier, le montant récolté avait été deux fois plus élevé que prévu, soutient-il. «Ça permet d'aller chercher un espoir supplémentaire. C'est bon pour les parents autant que pour les enfants. Ça donne un répit financier qui est très apprécié», poursuit l'animateur sportif. «C'est toujours un beau tournoi, renchérit Maxime Talbot. Quand tu côtoies les jeunes malades, tu te rends compte de tout l'aspect positif de plus que ça apporte. C'est la différence pour pouvoir continuer de combattre. Être atteint d'une maladie, on ne souhaite jamais ça à personne.»

Kevin Blanchette, 15 ans, a aussi joué au golf le 14 juin. Hémophile sévère depuis sa naissance, il voulait aller à Hawaï. Et il s'y est rendu, avec sa famille, en 2008. «J'ai pu nager avec les dauphins. C'était très "cool".» Depuis que son rêve a été réalisé, il est davantage conscientisé à la maladie, qui peut, dans certains cas, être très grave.

Une pluie de rêves

«La Classique de golf Rêves d'Enfants est un événement incontournable pour notre organisation, explique Laurent Larose, directeur régional de la Fondation. Le montant récolté cette année devrait permettre à près d'une trentaine d'enfants de réaliser leur plus grand rêve.» Depuis 1984, la Fondation Rêves d'Enfants a accordé plus de 17 000 rêves aux enfants de 3 à 17 ans du Canada, dont près de 5 300 au Québec. Cette année, Rêves d'Enfants prévoit accorder près de 1 000 nouveaux rêves.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site