Le succès à l'americana

Le succès à l’americana de Roch Voisine

 

Cynthia Dubé

Spectacles - Publié le 13 juillet 2011 à 15:46

Roch Voisine, qui fête ses vingt-cinq ans de carrière cette année, n’a pas mis les pieds à la Fête du Lac des Nations depuis un bon moment. Invité à venir chanter ses Americana, ce dimanche à 22h30, il se ramène chez nous, bien heureux d’interpréter pour les Sherbrookois les plus belles chansons folk et country de l’histoire…

Il y a deux ans, après plus de vingt ans de carrière sur la scène musicale, Roch Voisine décidait de se lancer dans un nouveau projet à saveur country. L’effet a été instantané au Québec. « On savait bien que les Québécois aimaient le country. Par contre, on tenait à présenter une vision plus large du country. Les gens ont vraiment embarqué! En France, par contre, même si les albums Americana fonctionnent bien, ce fut pour nous un travail plus pédagogique, puisque le country ne fait pas partie de leur culture », explique le populaire chanteur, en tournée au Québec pour encore au moins un an.

« C’est super le fun, parce que je vais dans des endroits où je ne suis pas allé depuis longtemps. L’aventure Americana me permet de faire le tour de la province et de retravailler avec le public québécois. Je n’avais pas passé autant de temps au Québec depuis au moins dix ans! »

25 ans en rafale

Est-ce que tu te rappelles de ton premier spectacle en carrière?

« Oui, c’était à La Ronde, en 1986, pour la fête du Canada. »

Qu’est-ce qui fait que ta passion pour la musique est encore aussi forte après vingt-cinq ans de métier?

« J’ai eu la chance de travailler dans plusieurs pays, avec des gens qui ont des cultures différentes. Même si la langue est la même, les goûts sont très différents. Par exemple, une chanson qui connait un succès en France n’aura pas nécessairement le même succès au Québec. C’est excitant que d’avoir à s’adapter chaque fois. »

Qu’est-ce que tu trouves le plus difficile dans le métier?

« Le métier a changé énormément. On ne vend plus de disques aujourd’hui, alors il faut s’arranger autrement. C’est très difficile, surtout pour les jeunes qui commencent. L’attitude des gens a aussi beaucoup changé face à la musique. Les gens pensent que la musique est gratuite, ce qui n’est pas le cas. »

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×