Roch au Palace

Roch au Palace

Roch Voisine au Palace 

 

À 48 ans, Roch Voisine a l'air bien, il a l'air libéré de quelque chose. Il dégage maintenant une intéressante présence sur scène.

 

(Granby) On a souvent reproché à Roch Voisine d'être trop parfait. Trop parfait comme dans trop beau, trop bien habillé, trop gentil dans ses commentaires en entrevue, etc. Mais samedi soir, au Palace, il a été absolument imparfait. Et vous savez quoi? Ça l'a simplement rendu plus sympathique et plus vrai aux yeux du public.

C'est la troisième fois depuis le printemps que Roch Voisine passe dans la région. En mai, il s'était arrêté à l'aréna d'Acton Vale et, en novembre, il avait fait le Palace une première fois. Après avoir assisté au show d'Acton, qui se voulait la version «festival» du spectacle Americana, on avait envie de voir la version «en salle», que l'on savait plus élaborée.

À Acton, Voisine avait été sur scène moins de 90 minutes. Samedi, il a passé quelque deux heures sur les planches. On a eu droit à quelques tounes de plus, à plus d'anecdotes, à des éclairages plus sophistiqués, à un show plus complet, bref.

On avait véritablement apprécié sa performance à Acton. Mais Americana est un spectacle conçu davantage pour une salle comme le Palace vu son côté assez intimiste, malgré quelques moments où ça bouge pas mal. Par exemple, quand Voisine faisait des confidences au public en fin de semaine, il y avait cette proximité entre lui et les gens qu'on ne retrouve évidemment pas dans un aréna. Et quand il proposait des chansons d'amour ou qu'il était seul à la guitare, la chaleur de la salle l'emportait sans conteste sur la froideur de l'aréna. Vous comprenez.

 

Comme à Acton, Voisine a interprété le meilleur de la trilogie Americana, dédiée au country et au folk américain. On a donc eu droit à des titres comme Crazy, Suspicious Mind, Heart of Gold, Mrs. Robinson, City of New Orleans, Country Roads, Always on my Mind, Ring of Fire, Pretty Woman et Johnny Be Good, des pièces qu'il défend avec brio neuf fois sur 10. On le répète, le country et le folk lui vont bien. Et en offrant Mille après mille et Perce les nuages, il nous a fait plaisir.

 

À 48 ans, Roch Voisine a l'air bien,... (photo Alain Dion)

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site